Stage DN3 à Saint-Guilhem-Le-Désert

st-guilhem1

Jour 1 :

Le rendez vous étant donné à 7h30 à la dîme, nous serons donc 8 à partir cette année Bertrand, Francis, Mathieu,  Nicolas, Noé, Thomas, Xavier et moi. Nous rejoindrons Thibault sur place plus tard.

Parti à 8h pétante, on prend tous l’autoroute direction Montpeyroux (celui qui se trouve dans le 34 biensur), passé les virage de Coude, premier problème pour le coach et son trafic plus de turbo ça va être dur pour la suite. Du coup arrêt aux stand pour Xav et Francis qui le suivait avec ses quelques centaines de bourrins. Avec Mathieu on continue régulateur à 130 on trace à travers la pluie, le vent et surtout la neige  direction le soleil.

Arrivé sur place à 11h, par une petite route tortueuse à souhait. On se gare devant le gîte et on attend le coach et le V6. On croise Thibault qui roule depuis 2 heures en nous attendant, on discute, il repart, on attend. Et ils arrivent. Xav recupère les clefs du gîte on décharge, on s’installe petit atelier mécanique pour xav avec une histoire de café latex qui nous rattrapera dans l’après midi, et pour Nico un problème de jeu dans la colonne de direction. Le temps que l’on se prépare la pluie fait son apparition. Tbow revient tous le monde est prêt c’est parti pour une mise en jambe de 4h, le but se familiariser avec la caillasse (surtout pour les mains ^^). On part par la route puis nous suivons une route bétonné bien pentue qui nous emmènera  dans un single tout aussi pentue. On rejoint une piste qui va nous faire retomber dans un pierrier pour aller faire une halte à saint guigui. Et quel pierrier avec des épingles dans tout les sens et une grosse partie droit dans la pente assez intéressante. Une fois en bas, on prend la route pour aller à saint guilhem petit arrêt sur la place au milieu des touristes, et là séance mécanique de Xav peut commencer « chambre à air » ou « regonflage » mais têtu comme est le coach il regonfle avec un flan percer et le café latex à jaillit sur la place de saint guigui. Au final une chambre à air a été installé mais je pense que la fontaine s’en rappellera. (certain on des photos de cet événement). Grosse demie heure de perdu avec cette aventure au plus grand désarroi de Tbow, une photo du groupe et on repart direction le gîte avec une belle et grosse côte sur le final avec des marches au milieu des épingles comme si c’était pas assez dur . Il s’en suivra un long chemin de croît en ce qui me concerne surtout dans les côtes scratch mais les paysages en vale la peine et puis le soleil et là ça fait plaisir. On rentre au gîte après 4h de VTT pour 30km.

Maintenant c’est chacun sa méthode pour bien récupérer, de Tbow avec c’est protéine et ça soupe en passant par Francis et ses infusions sans parler de  Nico et ses tartines de Nutella au quatre quart …
Pour le repas du soir comment dire on a failli manqué de pâtes. Ca discute et tous le monde se couche aux alentours des 22h30.

st-guilhem2

Jour 2 :

Levé 7h30 pétante bonne sortie en perspective grand soleil, mais toujours ce vent qui refroidi. Levé tôt car il faut être rentré pour 14h grand max car l’ami Tbow devra nous quitter. En ce qui concerne cette sortie ça commence sur de la bonne piste roulante sans trop de cailloux puis nous attaquons les choses sérieuses une grosse technique avec de belle marche pour nous amener sur le plateau qui surplombes pégairolles de buéges de là vu imprenable sur les montagnes de l’Aigoual enneigées et sur la Méditerranée la grande bleue …  On suit le GR et on attaque une super descente là aussi des épingles et des belles portions techniques biensur toujours dans la caillasse on déplore une crevaison pour Francis. Arrivé en bas on file vers le village cité précédemment pour faire le plein et prendre une barre, et ça repart par un long chemin dans un lit de rivière asséché tout aussi technique lui aussi mais moins de pierre et une fraicheur appréciable car il commence à faire chaud. En haut du chemin les premiers reparte pour aller chercher les derniers. A leur arrivé on apprend que tbow a explosé le serrage de l’une des ces chaussures à partir de là, on retourne au gîte pour ce qui se sente encore en jambes retour par les chemins, sur ce coût là j’ ai peut-être eu les yeux un peu plus gros le ventre, je finis dans un état de décomposition totale. Bonne sieste en perspective cette après midi. En ce qui concerne le coach il est plus dans les électros chocs sinon Thomas, Mathieu et Nico reparte l’après midi pour l’ ascension du mont baudile. 5h de roulage ce jour la et 6h pour ce qui ont roulé l’après midi. Pour le repas du soir ce sera blanc de poulet avec aligot histoire de bien dormir perse c’était la première fois que je mangeais un aligoté. La soirée ce fini avec un gobit une sorte de jungle speed Mathieu en sortira vainqueur.

st-guilhem3

 

Jour 3 :

En ce qui me concerne se sera mon dernier jour, on est plus que 8 à partir roulé sous un beau soleil et pour couronner le tout il n’ y’a pas un pète de vent, c’est parfait. On part en suivant le GR pour redescendre sur saint guigui avec un single à en faire saliver plus d’un cyclops et on repart en direction de « la montée du château » qu’on nous parle depuis lundi monté technique longue sous un soleil bien présent, monté durant laquel je casserai ma tige de selle (j’avais pas pensé à en prendre une deuxième  lol! ) mais le principale c’est qu’on a vu aucun château cheers . Ensuite on fil direct au gîte car le père à Nico doit apporter des vivres et le ramener ainsi que Thomas. Pour ma part moi aussi je pars en oubliant mes chaussures de vit biensur  afro

Super stage, bon ambiance, chapeau à Bertrand, Nico et Thomas pour leur condition physique impressionnant les gars tout comme Noé qui n’ a pas lâché malgré la difficulté Mathieu toujours dans le tempo, Francis tout au couple dans les monté comme avec l’audi, Xav qui doit normalement fissuré dans quelque moi.
alien